Placé sous le thème « Jeunes Chrétiens et Musulmans, œuvrons pour promouvoir une école espace de paix », nous avons pu mobiliser des conférenciers expérimentés dans le domaine afin de livrer un contenu actualisé pour booster la jeunesse nigérienne.

Les conférenciers étaient :
Raphael Dadé, spécialiste Engagement et participation des jeunes, Formateur Programme Dialogue 4Peace du KAICIID, PDG Cabinet Strat-Core Plus, Consultant International sur les questions de paix et sécurité.
Abbé Jean-Baptiste Kafando, membre du Comité de Dialogue Inter et Intra Religieux (CDIR).
Dr Sounaye Abdoulaye, Socio Anthropologue, Enseignant Chercheur à l’Université Abdou Moumouni de Niamey.

Intervenants800

L’évènement EAM, a eu lieu à l’aumônerie des étudiants, situé au Nord-ouest de l’Université Abdou Moumouni Djoffo de Niamey, le dimanche 13 décembre 2020, de 15h à 18h30. On avait cent (100) jeunes et adultes musulmans et chrétiens qui ont répondu à notre invitation.

Agir pour la consolidation de la paix au Niger nécessite l’implication et l’engagement effectif des jeunes à tous les niveaux d’actions visant à prévenir, gérer et transformer les conflits qui constituent une partie de causes profondes des facteurs générateurs de situations sécuritaires aux effets bien dévastateurs.
Les jeunes constituent aujourd’hui la frange la plus importante de la population et s’avèrent être paradoxalement ceux les plus exposés à devenir acteurs des méfaits contre la paix, mais également les acteurs à privilégier pour endiguer ces mêmes méfaits, endiguer les facteurs à la source des conflits et contribuer activement à la consolidation de la paix. La jeunesse est ainsi un atout qui peut contribuer à l'instauration d'une paix qui saurait permettre à tous les acteurs de créer des opportunités d’insertions socio-économiques pour les jeunes du Niger en particulier quand on sait que tant que les conflits subsistent ainsi que les facteurs de la radicalisation des jeunes, on ne saura point créer des conditions qui permettront aux jeunes de satisfaire leurs différents besoins à savoir : Accès à l’éducation (formelle, informelle, non formelle), Insertion socio-économique, Insertion professionnelle, Développement intégral.
Nous avons tous besoin de paix. Capitalisons l’héritage reçu de nos aïeux pour renforcer le processus de la paix. En tant que jeunes, nous devons nous enraciner davantage dans notre culture pour comprendre mieux cet héritage légué afin de prendre notre place dans la société et la jouer mieux. La consolidation de la paix : désigne toute intervention destinée à prévenir la reprise ou le commencement d’un conflit violent en traitant les causes premières identifiées ou supposées et en créant une attente sociétale de résolution pacifique des conflits afin d’aboutir à une paix durable et de stabiliser la société politiquement et économiquement.

Fait à Niamey, le 14/12/2020
Pour le Bureau Efesia, M. Yonli Labdani Assane