La vision de la rencontre “Ensemble avec Marie”

Marie est un modèle de foi en Dieu

Pour les Chrétiens comme pour les Musulmans, Marie est vierge et mère de Jésus. Choisie par Dieu, elle a reçu de l’ange Gabriel l’annonce de la naissance virginale de Jésus.

Les récits de l’annonciation dans l’Evangile de Luc et dans le Coran sont proches :

« 0 Marie ! Dieu t’annonce la bonne nouvelle d’un Verbe émanant de lui : Son nom est : le Messie, Jésus, fils de Marie » (Coran 3,45)

« Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus. » (Luc 1,31)

Marie est un exemple et un lien qui nous unit. Pour les chrétiens comme pour les musulmans, Marie est un modèle de foi et de fidélité en Dieu.

Des sanctuaires dédiés à Marie dans le monde sont visités par des chrétiens comme par des musulmans. Leur amour pour Marie est déjà un vecteur de rassemblement.

Nous célébrons ensemble l’annonce de l’Ange Gabriel à Marie avec une rencontre spirituelle

La rencontre « Ensemble avec Marie » est avant tout spirituelle. Nous partons de ce qui nous unit pour nous ouvrir les uns aux autres, dans le respect de l’identité et de la foi de chacun.

Pour contribuer à un meilleur vivre-ensemble et à la paix

Cette rencontre dépasse cependant le cadre spirituel : elle a un impact sur la vision que nous nous faisons les uns des autres. Ce projet ambitieux veut interpeler les consciences pour faire tomber les méfiances et les intolérances. De même il veut contribuer au vivre-ensemble, à la paix, non seulement entre les communautés musulmanes et chrétiennes mais dans toutes les couches de la société.

Une intuition venue du Liban

Au Liban, Chrétiens et Musulmans de toutes sensibilités, conscients de leur amour commun pour la Vierge Marie, mère de Jésus, fêtent ensemble l’Annonciation depuis le 25 mars 2007.

La rencontre, qui est retransmise à la télévision, est suivie par plus de 1.5 million de personnes.

L’enjeu pour l’unité du pays a été perçu si fortement par les autorités que depuis, le gouvernement libanais a fait de la journée du 25 mars un jour chômé : fête nationale islamo-chrétienne. Une première dans l’histoire.

RECEVEZ DES INFORMATIONS SUR ENSEMBLE AVEC MARIE
VALIDER